OEGlobal 2022 sera multilingue !

Image de Gerd Altmann, sous licence Pixabay

Du 23 au 25 mai, nous organisons à Nantes la conférence Open Education Global. Si tout va bien, nous réunirons les conférenciers pendant 3 jours à la Cité des Congrès. Et ces conférenciers viendront de tous les continents.

Lors de l’édition 2021, nous avons commencé à réfléchir à la question du multilinguisme. Nous avons encouragé à soumettre dans les 6 langues officielles des Nations Unies et avions recruté des rapporteurs pour couvrir ces 6 langues. Dans les faits, nous avons eu assez de contributions pour organiser 5 sessions en espagnol, 2 en français, 1 en langue arabe et enfin 1 en chinois. Comme la conférence était en ligne, cela a pu se gérer assez facilement. Et les participants étaient heureux de pouvoir contribuer ainsi.

Pour l’édition 2022, nous avons commencé par nommer des “Language Leads” pour les 4 langues identifiées ci-dessus. Ainsi, Marianne Dubé, de Sherbrooke, a accepté de prendre en charge les questions relatives à la langue française ; Marcela Morales, de l’Open Education Consortium, a pris en charge l’espagnol. C’est Lilia Cheniti, de l’Université de Sousse, qui a accepté de nous aider pour la langue arabe ; et Marian Wan, pour le Taipei Medical University, qui joue le même rôle pour la langue chinoise.

Ensuite, l’appel à contributions en langue anglaise est sur le web, mais aussi les 4 appels en langues française, espagnole, arabe et chinoise (chinois traditionnel et simplifié).

Comme en 2021, les auteurs pourront soumettre leurs idées dans ces langues et les rapporteurs et évaluateurs travailleront dans ces langues.

Les articles et contributions seront présentés dans ces différentes langues.

Mais le plus grand défi concerne la conférence elle-même. Comment faire en sorte de ne pas avoir 5 conférences parallèles ?

Bien entendu, une solution plausible serait d’assurer une traduction simultanée. Mais celle-ci coûte trop cher (que ce soit une traduction humaine ou une traduction machine). Et on peut se demander si c’est vraiment ce qu’on veut. Il existe une véritable richesse dans la variété des langues et des échanges en langue espagnole s’appuieront nécessairement sur les cultures partagées, alors que des échanges multilingues ne le feront pas. Bien entendu, ce qui vaut pour l’espagnol vaut pour les autres langues.

La solution envisagée est donc de proposer que les échanges aient lieu dans les différentes langues, mais qu’un observateur qui ne parle pas la langue puisse savoir de quoi on parle. Les différents outils d’intelligence artificielle doivent nous permettre de proposer des solutions et déjà, plusieurs étudiants du Master Informatique travaillent dessus.

Donc…à suivre !

Les 5 appels à contributions :

Licence Creative Commons

Sauf indication contraire, l’ensemble des contenus de ce site https://chaireunescorelia.univ-nantes.fr/ est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

1 Trackback / Pingback

  1. OEGlobal 2022, c’est dans quelques semaines ! – Chaire Unesco RELIA

Les commentaires sont fermés.